ESPACE
Site EPS de l’académie de la Guyane

L’éducation à la santé en EPS

Dossier Education à la santé (PDF ; 5,5Mo)


Représentations sur la santé, les liens EPS et santé, pratiques enseignantes

Etats des faits : Pensez vous vos élèves actifs/sportifs ?

BAROMETRE SANTE 2002

96% des adolescents déclarent avoir été actifs la veille (marche ou AP)
64% des filles et 79% des garçons ont eu une AP de + de 30min
15% des filles et 24% des garçons déclarent avoir eu une AP vigoureuse depuis les 15 derniers jours
45% des filles et 30% des garçons ne font pas d’AP structurée en dehors des cours d’EPS 2005
70% des adolescents n’atteignent pas les recommandations de 60min/jour

Sur l’année scolaire 2004/2005, 26 478 enfants ont été examinés dans les villes EPODE. Il apparaît que sur les 10 villes pilotes, 20,60% des enfants sont en surpoids (obésité incluse selon les normes de l’International Obesity Task Force).
50% de jeunes fumeurs au lycée.

LES PRATIQUES ENSEIGNANTES :

Vous stagiaires et la santé ? comparaison avec une étude :
Etat des faits 2004 en région Auvergne dans les collèges et lycées (Jourdan, Bertin, Rotat, Fiard)

  • Combien d’entre vous déclarent cette année faire des actions d’éducation à la santé (ES) dans leurs cours ?
    57,1% 1 enseignant sur 2
  • Combien d’entre vous ont été formé à l’ES soit en stage FC, en formation initiale ?
    Dans ceux qui font des actions ou des contenus de santé dans leurs classes combien ont déjà été formés ?
    45%
  • Etes vous d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord, pas d’accord avec le fait
    Que c’est un des rôles de l’enseignant que de contribuer à l’épanouissement de l’enfant dans le domaine de la santé. 96,1%
    Que l’ES est seulement l’affaire des médecins ? 20%
  • Quels sont les thèmes en EPS qui vous semblent le plus être des supports à l’ES ?
    Echauffement, Alimentation, Connaissance de son corps, Hygiène, gestion de l’effort, lutte contre le tabac, secourisme, prévention, risque sécu, cœur, …

La notion de santé est prise en compte de manière ambiguë chez les enseignants.

  • C’est surtout la dimension physiologique qui est affirmée par la valorisation des activités d’endurance vasculaire, l’échauffement, la gestion des capacités organiques.
  • La dimension psychologique de la santé est minorée, les apprentissages de la gestion du stress, de la maîtrise de soi sont encore trop peu développés.
  • La dimension sociale occuperait une place intermédiaire, se raccrochant à la citoyenneté, au respect des règles, à l’apprendre à vivre ensemble.

Globalement, il apparaît que les enseignants ont du mal à traduire la notion de santé en contenus dans la matière EPS, d’autant plus que l’idée que « le sport est forcément bon pour la santé » restent dominante dans leurs esprits et ceux de la communauté scolaire.

DIFFICULTE : L’élève n’est pas centré sur les même préoccupations.
Claire Perrin montre que :
Les 18/24 ans pratiquent des activités physiques dans un recherche de plaisir immédiat et c’est seulement les plus agés (au delà de 60 ans) qui pratiquent dans une perspective de santé.
Les moins de 18 ans, les adolescents perçoivent les problèmes de santé comme résultant d’atteintes extérieures imprévisibles et accidentelles : ils sont peu sensibles aux discours de prévention.

→ Dans la pratique, leur faire acquérir un habitus santé en action. Il faudra donc partir de ce qui fait SENS pour les élèves.

Les bienfaits de l’activité physique : la santé d’un point de vue « physiologique, physique et biomécanique. »
Vivre une séance d’un cycle « Préparation physique, gestes et postures dans le travail » et présentation du cycle (doc) un exemple de « santé physique »

Présentation du cycle
Pratique
Résumé du cycle de préparation physique aux gestes et postures dans le travail

Education à la sécurité : Ergonomie et prévention en activité physique et au travail
La prise de risque et la santé
HISTORIQUE SANTE

Nous allons voir rapidement comment, au fil de l’histoire de l’EPS et de ses textes officiels, le concept de santé à évolué.
Une EP médicalisante pour reconstruire les corps.
1925/1930 :Méthode française : Préoccupation Eugénique régénérer la race affaiblie par les guerres. La santé réside dans le parfait équilibre des grandes fonctions.
IO de 1941 : rééquilibration, régénération d’un individu amolli par une « éducation livresque » (Maréchal Pétain 1944) plein air stimulant recherche et préservation de la santé.
1945 : attitudes correctes, éducation respiratoire, développement normal de l’enfant. Un médecin d’après les résultats d’examens indique dans le quel groupe il classe le sujet ». Gym à 2 vitesses selon le niveau de santé
1959 : préoccupation hygiéniste grâce à des exercices construits et fonctionnels visant l’amélioration de la santé et la vitalité.

La santé intellectualisée. Un équilibre psyho-corporel (conception sportiviste)
1967 : EP sportive. adaptation au milieu apports physiologiques (vers une EP méthodique Seurin) correction posturales…

Rupture : la santé devient une recherche d’un équilibre, d’un bien être très individuel
1985 : l’élève doit avoir une prise de conscience des possibilités de son corps
1986 : ajuster ses comportements à l’environnement grâce à sa connaissance et son affectivité.
1996 : La diversité des environnements dans lesquels est confronté l’élève permet à l’EPS de participer « à l’éducation à la santé, sécurité, solidarité, responsabilité et autonomie ».
1997 : BO cycle central : « se familiariser avec les règles d’hygiène de vie »
1993 : Apprendre à gérer sa vie physique
1998 : l’ensemble de connaissances et de compétences « permet aux élèves d’accéder aux connaissances relatives à l’organisation et à l’entretien de leur vie physique afin qu’ils se maintiennent en bonne santé »
2001 : BO cycle terminal : CCult « orienter et développer les effets de l’activité physique en vue de l’entretien de soi »
Notion d’organisation de sa vie et de son développement physique tout au long de sa vie.

CCL : Hier la qualité de vie et l’état de santé physique définissaient la notion de santé, aujourd’hui nous sommes dans une recherche du « mieux être, mieux vivre, mieux vieillir »

Définitions de la santé

Selon vous comment pourrait t’on définir le concept de santé ?

Définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :
La santé est un état de bien être total physique, social et mental de la personne (image POSITIVE de la santé). Ce n’est pas la simple absence de maladie ou d’infirmité.
1986 : La santé de la population devient une responsabilité collective (Charte Ottawa, « Promotion de la santé » OMS)
Ch. DEJOURS (1985) : « La santé pour chaque homme, femme et enfant c’est d’avoir les moyens de tracer un cheminement personnel et original vers le bien-être physique, psychique et moral. »
→ Référence à l’épanouissement personnel.
Les déterminants de la santé :

La biologie humaine

  • Facteurs génétiques
  • Facteurs physiologiques
  • Facteurs liés à la maturation

L’environnement

  • Physique
  • Psycho
  • Social

Le style de vie

  • Les facteurs professionnels
  • Les loisirs
  • Les modes de consommation

La relation aux services Santé

  • La prévention
  • Les soins curatifs
  • La réadaptation
Contribution de l’EPS à l’éducation pour la santé, 4 conceptions.

4 conceptions de la santé

  • Conception hygiénique, amélioration du style de vie, Modèle dominant
    Santé physiologique, mobilisation de la filière énergétique
    Objectif de forme
    APSAS privilégiées : Athlétisme
  • Conception intégrative
    Santé psychosociale
    Objectifs : créer de bonnes relations entre les élèves, instaurer la confiance, la sécurité psychologique, le bien être social
    APSAS privilégiées : Danse, Acrosport, Activités collectives
  • Conception méthodologique, Théories modernes de la santé
    Santé psychologique

    Objectif : réussite des élèves, progrès, plaisir dans l’apprentissage, estime de soi
    APSAS privilégiées : Sports Collectifs
  • Conception préventive
    Santé physique et biomécanique, sécurité, prévention des risques
    Objectif : renforcement musculaire, travail de la respiration éducation posturale, ergonomie, prévention des lombalgies
    APSAS privilégiées : musculation, stretching, activités de développement personnel
Vivre un [échauffement et une situation en Boxe Française, un exemple de « santé psychosociale »

L’échauffement propice aux contenus sur la santé

Bien être social et plaisir

Si l’EPS peut et « doit » contribuer à la santé, comment peut elle le faire au quotidien dans les situations proposées aux élèves ? En quoi une APSA participe-t-elle à l’éducation à la santé ?
Il s’agit bien de décoder les déterminants favorables à une éducation à la santé.

  • Une finalité, la recherche d’un état de santé, deux axes, le maintien ou l’amélioration de la condition physique, et la mise en projet de l’élève dans la gestion de sa vie physique d’adulte. Ceci passe par la modification des attitudes et habitudes de vie des élèves, du point de vue du corps, d’eux mêmes et des autres.
  • Construire un habitus santé Mérand & Delhemmes, est un processus long nécessitant un passage complexe vers de nouveaux comportements.

Pour y parvenir il nous faut engager les élèves le plus authentiquement et intensément possible dans ce processus de transformation.

  • « Conviendrait-il de substituer, si besoin est, un motif de plaisir au devoir de bonne santé ? » Cette recherche de plaisir est-elle source d’adhésion durable dans les pratiques corporelles ? Y aurait-il une didactique du plaisir ? Delignières & Garsault 2004 , selon l’idée de favoriser chez les élèves l’adhésion à la pratique par le plaisir qu’ils en tirent. La contribution du plaisir dans l’engagement et la mise en projet d’action est un facteur important…La notion de plaisir est déterminée par l’immédiateté, l’émotion, l’exploit, la motivation par rapport à la tâche, le sentiment de compétence, l’identité.
  • Avoir du plaisir, c’est construire 4 composantes de « l’estime de soi » au travers des compétences culturelles liées à la construction d’un comportement, d’une activité :
    • Sentiment de compétence
    • Sentiment de confiance en soi
    • Connaissance de soi
    • Sentiment d’appartenance au groupe
LA GESTION DE LA VIE PHYSIQUE, LES ASDEP ET LA CC5 au LYCEE : DE QUEL TYPE DE SANTÉ VEUT ON PARLER

CC5 Orienter et développer les effets de l’activité physique en vue de l’entretien de soi.
ASDEP= activité scolaire de développement et d’entretien physique

Santé= gestion de sa vie physique depuis les années 1990.
Par une meilleure connaissance de soi, par une manipulation des outils de gestion de soi par les élèves eux-mêmes

RESUME : COMMENT L’EPS PEUT ELLE CONTRIBUER A LA SANTÉ D’UN ADOLESCENT ?

Eduquer à la santé c’est :
Former des citoyens : LUCIDES, RESPONSABLES, AUTONOMES
Acteurs de la préservation et de l’entretien de leur santé grâce à des attitudes et des savoirs
construits par les pratiques.

Comment ?

  • a)Développer des ressources
  • b)Gérer ses ressources et savoir intervenir sur soi
  • c)Donner envie de pratiquer plus tard, du plaisir dans la pratique
  • d)Construire la confiance en soi, la perception de compétence.

Selon Thierry Tribalat (IA IPR Lille), l’éducation à la santé des adolescents

  • accéder et donner du sens aux indicateurs permettant de situer son état de santé
  • adopter des comportements permettant d’accroître ou de conserver son capital santé
  • donner un sens positif à sa vie et son bien-être.

Nous pensons que l’Education physique peut contribuer à la santé des élèves adolescents en basant ses contenus sur les caractéristiques de l’adolescence, notamment par une mise à distance de l’action, des autres, de soi-même, de la pratique des APSA et ASDEP, des projets interdisciplinaires. De cette façon l’EPS répond à la fois à une éducation à la santé et à un pas en avant pour l’adolescent de nos classes.

Concevoir une séance ou des situations par 2 en choisissant une ou des conceptions de ce modèle.
Ouverture : la santé comme thème transversal ou comment mettre en œuvre une éducation à la santé de façon transdisciplinaire La santé : un thème transversal
Suivez-nous, s’informer, rechercher…

Contacts Lien RSS Lettre d'infos EPS Annuaire Rectorat

ZOOM sur…

JPEG - 41.1 ko

Webdocumentaires APPN

CANOPE met à disposition des enseignants de collège et de lycée, trois web documentaires pour les guider dans leur pratique et l’enseignement des APPN ( CO, Canoé Kayak, escalade) :

PNG - 12.8 ko

L’exigence de la sécurité dans les activités physiques de pleine nature

[…] Sur la base d’un état des lieux des pratiques en montagne mené dans l’académie de Grenoble, le rapport conjoint IGEN-IGAENR formule une série de recommandations pour renforcer la pratique en sécurité des sports de nature à l’école….(suite)


PNG - 30.4 ko

P.A.S.S, protocoles actifs de sécurisation des scolaires
Académie de Grenoble

Les PASS, définissent les principes intangibles de sécurité qui doivent encadrer les activités de pleine nature. Plus que de simples recommandations, ces PASS ont vocation à devenir des outils d’aide à la construction de vos cycles (avant la séance)…(suite)


©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales